Tricky au 104 par Arthur Dressler

Arthur Dressler – 06 83 71 79 39 – arthur-dressler.com

Publicités

Montpellier Quartier libre

Ce week-end, je vais à Montpellier et ça tombe très bien car il y aura un festival d’art. Montpellier quARTiers libres n’est pas un festival à thématique unique. Il entend développer une programmation diversifiée et exigeante à travers deux mots clés : ouverture et proximité. Une programmation permettant à l’ensemble des disciplines artistiques de s’exprimer et d’y trouver toute leur place. La danse, la musique, le théâtre, les arts plastiques… autant d’expressions artistiques, autant de codes, autant d’attentes du public. Je vous laisse lire l’édito du Maire.
« Cocktail d’imagination, de fantaisie et d’émotions, Montpellier quARTiers libres nous invite, pour sa cinquième édition, à célébrer l’été indien en partant à la rencontre des artistes de notre ville et de leurs univers singuliers, aux rythmes d’une programmation 100 % montpelliéraine.
Toujours en quête d’excellence, cette manifestation automnale, donne carte blanche aux créateurs locaux, qui s’installent dans les lieux les plus insolites, développent les propositions les plus inventives, pour nous surprendre et renouveler les codes de la rencontre culturelle.
Danse, musique, théâtre, arts visuels, chant, multimédia… Toutes les expressions artistiques sont de la fête et nous font voyager loin de l’univers consumériste pour découvrir, tous sens en éveil, l’effervescence multiculturelle qui caractérise Montpellier.
Poétiquement engagée, la prise de parole de ces artistes est pour nous essentielle. Elle célèbre, dans toute sa diversité, la création artistique, ce geste indispensable, cette affi rmation de vie, que la Ville de Montpellier a plus que jamais la volonté de défendre au moment où l’État, par son désengagement, menace la culture et les créateurs qui en sont l’âme…
…Hélène MANDROUX Maire de la Ville de Montpellier »

« L’équipe de panoplie.org a été chargée, cette année encore, de la séléction des projets multimédias de cette manifestation montpelliéraine. Immersion est le maître mot de cette programmation.
A travers quatre propositions multimédias, nous avons choisi d’immerger le public dans des univers qu’il devra véritablement éprouver… Entre jungle intérieure, « technologisée » et créations sonores ou visuelles, émotions garanties ! »

La nécrologie de Steve Jobs, une erreur signée Bloomberg

La nécrologie de Steve Jobs, une erreur signée Bloomberg… est ce une façon de faire de la pub? ou de créer un buzz? en tout cas ça fait du bruit…. 🙂

L’agence de presse financière Bloomberg a publié mercredi 27 août une nécrologie de Steve Jobs agrémentée de divers contacts (patrons d’industries IT, anciens collaborateurs chez Apple, amis) susceptibles de témoigner sur sa vie. Une publication qui a pu laisser penser que l’agence de presse disposait d’informations sur le décès du cofondateur d’Apple.

Évidemment, il n’en est rien. Bloomberg a promptement retiré sa dépêche avant de publier un message de rétraction, précisant que la nécrologie avait été diffusée par inadvertance et n’était pas destinée à être publiée.

Spéculations sur la santé de Jobs L’affaire n’aurait sans doute pas dépassé le stade de la « gaffe » (on dénombre plusieurs précédents) si l’état de santé de Steve Jobs n’était un sujet d’inquiétudes depuis sa guérison d’un cancer du pancréas il y a quatre ans.

En juin, à l’occasion de la conférence des développeurs Apple (WWDC), sa maigreur avait donné lieu à de nombreuses spéculations entraînant une chute de l’action de la firme. Un mois plus tard, Steve Jobs avait dû accordé un entretien au New-York Times pour assurer qu’aucun problème de santé grave ne mettait ses jours en péril.   Lire l’intégralité de la dépêche Bloomberg et la note de rétractation sur le blog Gawker (yahoo)

Hawa Maha et le lonely planet

L’image a un impact énorme sur nos attentes.

Un ami avec qui je suis parti en Inde avait mis beaucoup d’attentes dans la visite du Palais des vents de Jaipur, l’ Hawa Maha, il faut dire que c’était le visuel choisit par le Lonely Planet 2008 pour illustrer leur couverture.
Le palais des vents est un bâtiment construit au XVIIIe siècle à Jaipur, capitale du Rajasthan en Inde. Il est considéré comme l’une des merveilles de l’architecture rajput.
Les centaines de fenêtres et balcons (953, semble-t-il) qui ornent sa façade sur cinq étages sont construits de façon à permettre aux femmes du harem royal de voir à l’extérieur sans être vues en retour.
Construit selon les canons de l’architecture rajput, il a été conçu de façon à permettre au vent de circuler à l’intérieur et, ainsi, de le rafraîchir. (Wikipédia).

Nous avions lu cette description et surtout nous avons vu cette image a longueur de journée pendant 10 jours, jusqu’a notre arrivée à Jaipur. L’attente avait créé le désir et attisé notre excitation c’est pourquoi nous avons été déçu de voir un tout petit palais en travaux. La photo de la couverture du Lonely est un plan très serré qui laisse imaginer un palais à la hauteur de Versaille!!!!

Quelle déception!!!! heureusement la façade n’était plus en travaux…. et avec un photo-montage de mes propres photos,  j’ai réussit a refaire la couverture qui nous a usurpée. 🙂

Ce qui est très drôle également, c’est qu’il y a un business dans la rue, avec l’hôtel qui a une terrasse juste en face de la façade du Hawa Maha. Dés que vous sortez votre appareil, un rabateur vous invite à le suivre pour aller, moyennant quelques roupies, au seul vew point où l’on peut photographié la façade dans son ensemble! In india everithing is possible!

Concours Bodegas, 7eme édition

Le producteur de vin galicien Bodegas Terras Gauda (Espagne) annonce la septième édition de son Concours International de dessins d’affiches publicitaires.
Baptisé , pour rendre hommage à celui qui imagina l’iconographie corporative de la maison, ce concours propose de s’approprier l’image de la marque à travers ses deux crus blancs, « Albarino Terras Guauda » et « Abadia de San Campio » et en intégrant leur logotype de celle-ci. Le premier prix se verra remettre la somme de 10.000 € (2.000 € pour les 2ème et 3ème prix)
Projets à remettre avant le 30/09/2008
Règlement du concours et les modalités d’inscription sont en ligne sur le site de l’événement.

« Bodegas Terras Gauda, S.A., sur décision unanime du Conseil d’Administration, convient d’instituer un Concours annuel de Dessin d’Affiches Publicitaires qui, en honneur de l’artiste qui a été dessinateur exclusif de l’image corporative, ami, collaborateur efficace et associé dès la fondation, portera le nom de « Francisco Mantecón ». L’original sera le support fondamental autour duquel tournera l’image publicitaire de l’organisme qui organise le concours chaque année »

Une goutte coulant en esquissant la silhouette d’une bouteille, verte comme la chair sucrée des raisins d’Albariño, tel est le dessin minimaliste qui obtenu cette année le premier prix du Concours International d’Affiches Publicitaires Francisco Mantecón, convoqué par les caves Terras Gauda. L’auteur de l’œuvre lauréate (récompense de 6.000 euros) est l’illustrateur et dessinateur belge Thomas Pion (Bruxelles, 1978).

L’affiche sera utilisée pour la prochaine campagne des vins de Terras Gauda, présents dans une trentaine de pays sous la dénomination d’origine Rías Baixas (www.terrasgauda.com). L’affiche gagnante est l’une des 1.300 œuvres provenant de 67 pays qui ont participé à la sixième édition de ce concours de Terras Gauda.

2006