L’oppression (Léo ferré)

…..
Ces yeux qui te regardent et la nuit et le jour
Et que l’on dit braqués sur les chiffres et la haine
Ces choses « défendues » vers lesquelles tu te traînes
Et qui seront à toi
Lorsque tu fermeras
Les yeux de l’oppression

Regarde-la pointer son sourire indécent
Sur la censure apprise et qui va à la messe
Regarde-la jouir dans ce jouet d’enfant
Et qui tue des fantômes en perdant ta jeunesse

Ces yeux qui te regardent et la nuit et le jour
Et que l’on dit braqués sur les chiffres et la haine
Ces choses « défendues » vers lesquelles tu te traînes
Et qui seront à toi
Lorsque tu fermeras
Les yeux de l’oppression

Avenue des marques

3759.jpg

Je suis allée ce week-end à l’Avenue des marques. En tant que bonne parisienne, je ne vais pas souvent en banlieux. Je m’y suis rendu en scooter ce qui m’a permis de voir les usines de St Ouent, mais aussi coincé entre deux entrepos des terrains vagues habité ce que l’on peut appeler en d’autres termes un bidon ville.
On se demande parfois où dorment ses femmes et leurs enfants assis sur les marches du métro. Ils dorment sur des terrains d’usines désaffectées d’où remonte une odeur qui m’a rappelé le Mexique ou Palerme pendant la grève des éboueurs.
D’un seul coup, je n’avais plus du tout envie d’aller dans le centre commercial de la fripe.
Nous étions là, avec nos scrupules de vivre une vie facile et confortable. La futilité de nos actions nous arrivait de plein fouet.
Nous y étions alors nous sommes rentrée.

Le premier magasin : Tara Jarmon, rien que ça ! suivi de Dim, Naf naf, Mango, IKKS, Malboro classics, Morgan, Comptoir des Cotonniers, Cyrillus, Jacadi, Levi’s, …….

L’intérêt de ce lieux est que les vêtements sont 30% moins chers que dans les mêmes boutiques sur Paris.L’inconvénient est que tu es obligé de suivre un parcours en couloir de galeries marchandes, sans lumière réelle, ce qui te donne le sentiment d’être chez Carrefour, le cadi en moins.

Le deuxième avantage est qu’il n’y a personne. Je m’attendais à une ambiance Galerie Lafayette, Printemps ou Ikea le samedi après midi. Non là il n’y a pas un chat.
Chez Malboro classic, le vendeur me proposait de passer sa veste en cuir à 590€ à 300, payable en trois fois ! c’est vrai qu’il avait des arguments mais moi je n’avais pas le budget !
Chez Gérard Darel, le sac était à 200€, et chez Tara jarmon le pantalon ou la robe était à 90€. Je pense que si tu as un budget « fringue » et que tu ne croises pas de bidon ville sur ton chemin, c’est un endroit intéressant.

Je suis repartie les mains vides, avec le cœur gros d’être aussi heureuse dans ma vie de tous les jours (même sans la robe Tara Jarmon qui me plaisait beaucoup !). C’est mon côté sadomaso ! Je n’y peux rien.

3762nb.jpg

3763nb.jpg

Angie

 image-4.png

Encore une agence que j’aimerai bien rejoindre. J’aime beaucoup leur état d’esprit, leur philosophie, le ton. J’ai postulé on verra bien!

Sinon je serai très heureuse de rejoindre blog agencie  fin septembre!

C’est très dur c’est période ou l’on doute du chemin àsuivre… alors print ou web?

Peuffff …. Esprit es tu là? quelle est la bonne direction à suivre? Esprit répond moi! si tu crois que c’est drôle l’incertitude!!!?

Heaven est-il mon salut? suis-je un ange? Dois je le devenir? That is the question.

Sang froid

Les mésaventures macabres d’une jeune femme dont l’obsession des meurtres en série.
Sang Froid est une petite comédie noire, sans prétention. Ponctué ça et là de petites références « Tarantiniesque », le film se laisse agréablement regarder, sans pour autant renouveler le genre de la comédie noire.

Le film est donc loin d’être un chef d’oeuvre mais regardé sur un mauvais canapé avec un retro projecteur ça a tout de même de son charme.

PACS

PACS

 

C’est compliqué le PACS même si La fraise en fait des tee-shirt comic. On croit se simplier la vie par rapport au mariage civile et en fait rien que lorsqu’on lit la liste des informations à fournir, on est découragé…. rien n’est simple! on pense qu’on évite la mairie, la messe et les buffets… mais il faut tout de même faire une vrai démarche administrative conséquente en énergie et en motivation. Être dispo entre 15h et 17h pour se pointer avec pleins de papiers aux tribunal d’instance….On va continuer a être concubin! tellement ce qui suit est soporifique…

Le pacte civil de solidarité (PACS) est un contrat. Il est conclu entre deux personnes physiques pour organiser leur vie commune. Ces deux personnes doivent être majeures. (il est impossible de conclure un PACS à trois personnes, ou plus), de sexe différent ou de même sexe. Les personnes liées par un PACS doivent disposer d’une résidence commune (même si le domicile peut éventuellement être séparé). Le greffier du tribunal d’instance du lieu d’enregistrement du PACS, informé du décès par l’officier de l’état civil compétent (ou par les agents diplomatiques et consulaires français en cas de résidence à l’étranger), enregistre la dissolution du PACS. S’il n’existe pas d’héritier réservataire (de descendant), il est possible de léguer par testament l’ensemble de ses biens au partenaire survivant.

Dans le cas contraire, le legs ne peut dépasser la « quotité disponible », c’est-à-dire la part dont peut librement disposer le testateur.
Attention : les personnes liées par un PACS sont considérées comme des tiers par rapport à la succession de l’une et de l’autre. De ce fait, en l’absence de testament, elles n’ont aucun droit dans la succession. Le partenaire survivant bénéficie d’un abattement de 57 000 EUR sur les biens que l’autre lui a donné de son vivant ou légué par testament. Au-delà de ce seuil, les droits sont de 40 % jusqu’à 15 000 EUR , et de 50 % pour la part supérieure à 15 000 EUR . L’abattement et le barème s’appliquent dès la conclusion du PACS.

Fatigue

La fatigue…. c’est fatiguant ! marre d’être une loque, un zombi, un flan. Trop de tout ne donne rien et surtout pas de la bonne humeur. Les remèdes? Peufff j’en connais pas… sauf:

Ne pas fumer

Ne pas boire (ah si mais uniquement de l’eau)

Manger léger

Se coucher tôt

Faire du sport

Etre zen

Je suis vraiment fatiguée moi, parce que je ne fais rien de cette liste.

re-centralisation

Il arrive un jour où la machine ne suit plus ou elle dit : Stop. Ça arrive tout net sans prévenir, d’un coup d’un seul comme un arrêt au frein à main à 100km/heure.

Vous retrouvez là, les bras ballants, les larmes aux yeux. Vous n’avez envie de voir personne, vous n’avez plus faim, plus soif. Rien ne vous fait envie, ni les cigarettes, ni le chocolat.

Vous vous demandez comment agir ou réagir mais même appeler maman ne vous apparaît pas (cette fois-ci) être la solution.

D’un seul coup, vous comprenez que vous avez besoin de vous RE-CENTRER sur votre nombril que vous avez arrêté de regarder depuis trop longtemps. Vous avez des tibias aussi poilu que Chita, vous n’avez pas acheté de fringue depuis trois mois, vous ne perdez plus 25 min (soignons sincère 43) dans votre salle de bain, votre friguo est vide même de produits Bio et light. Votre mec est encore là, mais vous ne vous voyez jamais, vos amis(e)s aussi nombreux soit-ils, vous tape sur les nerfs un à un, votre patron est casse c(ouille), bref c’est le début de la dépression nerveuse.

Pour vous reprendre vous allez commencé par vous coucher, vous épiler, vous chouchouter, ne penser qu’à vous, ne parler que de vous, ne faire que ce qu’il vous plait et laisser tomber tout le monde sauf vous car ce soir c’est vous qu’il faut sauver.